AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit bilan 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henri BUFFETAUT
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2092
Localisation : Versaille (78)
Matériel : D300-D200+10-24 f3,5-4,5 +16/85 f3,5/5,6+50 f1,8 + 60mm Macro F/2,8 + 85 f1,8 +70-300Apo Macro+300mm F/4 IF ED

MessageSujet: Petit bilan 2011   Ven 21 Oct 2011 - 14:08

Las l'été s'en est allé et l'hibernation saisonnière commence! Le temps est venu pour nous de nous replonger avec nostalgie dans nos archives photographiques passées.

Le bilan de cette année fut globalement bon en dépit d'un mois de Juillet pour le moins étrange, rattrapé par une deuxième quinzaine d'Août pour le moins prolifique...

Avant toutes choses, je tiens à remercier mes compères de chasses... Cyril Leroy, Flieg, Olive et Oloow, Mickael Narçon, Bruno M et Bruno G, Guillaume Bolay, Gilou et Will, Dean et Klipsi, Fryz, Victoire, JJK, Xav et tous les autres (nos précieux informateurs entre autre, Yann76, Chris 49, Stev, LouisH)

Place aux photos! ^^

24 Avril



Ambiance printannière et orageuse dans l'Orléanais. Sous l'impulsion d'un marais barométrique et au gré de convergences de vents locales une ligne d'orages immobiles s'est mise en place sur la Loire. Ces derniers furent temporairement assez forts, délivrant sur la Sologne leur lot de pluie, grèle et vents forts.

Une deuxième offensive orageuse plus musclée concerna la Beauce ainsi que l'Anjou en première partie de nuit.


11-12 Mai




Cette journée marque l'une des première "grande" traque orageuse de l'année. Cette dernière se déroula principalement en Limousin. De forts orages dynamiques se formèrent continuellement le long d'un axe Bordeaux/Strasbourg tout au long de la nuit.

Nous assistâmes depuis les hauteurs des Monts de Blond à la naissance d'une supercellule issue d'un doublement cellulaire. Spectacle toujours très impressionant que d'admirer ces monstrueux colosses d'énergie en mouvement se diviser et suivre une direction opposée.


04 Juin



Ce 04 Juin fut marqué par une dégradation orageuse musclée, en particulier sur les Plaines Beauceronnes. Sous l'impulsion chaude et humide d'un flux de sud-est instable, des orages se sont succédés durant une bonne partie de l'aprés midi, de la soirée et de la nuit dans un flux quasi-immobile, sur un axe allant de Strasbourg jusqu'à Nantes.

Certains de ces orages furent forts et se caractérisèrent par une forte activité foudre. Ils deversèrent par ailleurs près de 40mm d'eau (38mm relevés à la station météo-France de Champhol) durant toute la durée de l'épisode.



28 Juin




Ce double coup de foudre proche sourde depuis une cellule orageuse matinale à bases élevées. Ces orages matinaux sont en général très spectaculaires car formés de cellules orageuses à l'étage moyen (ce qui fut le cas ici). Ils produisent en général de grands coups de foudre ramifiés et souvent multiples à l'écart des précipitations. Cet orage fut un prélude à l'une des dégradations orageuse les plus sévères de cette année 2011.

Dans l'après midi une virulente supercellule produisit des vents supèrieurs à 145km/H dans la région de Rethel/Charleville Mezière.


12 Juillet



Cette journée orageuse fut tout à fait remarquable. Sous l'impulsion d'un flux de sud-ouest très dynamique et très instable, de très fortes cellules orageuses se sont succédées dès la fin de l'après-midi avant de se renforcer en soirée.

En début de soirée, une supercellule très bien structurée a vu le jour sur l'Alliers et continuée sa course vers la Côte d'Or et le Jura. Cette dernière produisit une activité électrique remarquable, de très fortes chutes de grèles (grélons de taille supèrieure à trois centimètres) portées par de violentes rafales de vent. Un tuba a même été observé à l'arrière de cette supercellule.


05 Août



Ambiances orageuses lombardes our le moins humides à Montevecchia. Les orages Italiens sont tout à fait particuliers, en raison nottament de la géographie des lieux qui permettent l'écclosion de fréquentes supercellules.

Les conditions atmosphériques ce jour là dominée par des indices d'humidité (Pwat) particluièrement élevés furent à l'origine de forts orages très pluvieux qui inondèrent les alentours de Milan (Les relevés de l'aéroport de Bergamo font état de 48mm au cours de l'épisode).


17 Août




Cette nuit fut sans doute la plus orageuse et la plus photogénique de l'année. En effet pendant près de sept heures des orages isolés se sont succédés sur la Côte d'or en offrant un potentiel de foudroiement très élevé.

Ces cellules se sont formées sous l'impulsion d'une ligne de convergence bien établie et immobile qui a permis d'entretenir ce train d'orages sur un axe allanr de Bourges jusqu'à Strasbourg pendant si longtemps.



19 Août




Les orages de masse d'air caniculaire sont assez fascinants à observer. Appelés de manière inexacte "éclairs de chaleur" il s'agit d'orages isolés lointains qui jettent de puissants éclairs dans la nuit.

Ces orages peuvent se montrer parfois fort, mais la dynamique d'altitude souvent bien peu présente ne leur confère pas une très grande durée de vie.

Ce joli spécimen assez bien structuré est un ensemble d'orages modérés qui frappent le Lac de Neuchâtel en toute fin de soirée. Ces derniers se poursuivront pendant plusieurs heures tout en offrant des intensités électriques variables.



20 Août



Ce double coup de foudre très ramifié qui se produit dans un environnement tout à fait sec est issu d'une petite cellule orageuse à bases élevées circlant assez rapidement au sein d'un secteur chaud instable sur le sud des Yvelines.

Toutefois, la faibler dynamique d'altitude, en dépit d'une instabilité assez forte ne permis pas à cet orage de perdurer plus de vingt minutes.

De forts orages plus organisés frappèrent les régions du Sud-ouest et du Centre de la France en toute fin de nuit.


22 Août



Décidément, l'année orageuse est tout à fait riche en rebondissement et en recontres inattendues à l'image de ce joli bout de supercellule qui croise au dessus de la Plaine des Yvelines.

Cette dernière signe l'extrémité d'une courte mais virulente ligne de grain. Ce type de supercellule se rencontre d'avantage aux Etats-unis et répond au dénominatif de "tail end Charlie. Il s'agit d'un orage de nature supercellulaire situé à l'extrémité sud-est d'une squall line (ce qui est le cas ici).

Dans certain cas cette dernière peut supplanter la ligne de grain et poursuivre sa course seule en présentant des caractéristiques des plus sévères.



25 Août




Cette journée fut consacrée à l'observation particulièrement intéressante d'un train d'orages de convection. Ces derniers se régénéraient sans cesse sur les Monts du Lyonnais pour mourir en arrivant sur le Mâconnais. Cette dynamique établie et rodée par des conditions atmosphériques modérément instables s'est répétée tout au long de la journée.

Hélas, une fois le soleil couché les orages se sont étalés par manque d'énergie et de dynamique d'altitude disponible.

L'air bien sec en altitude permis en outre à des mammatus relativement bien dessinés d'ourler la vaste enclume de l'orage moribond.



31 Août



Les orages qui prennent naissace à partir de l'étage moyen sont tout à fait remarquables, ne serais-ce que par les formes étranges que scultent l'air sec et les vents d'altitude.

En effet les conditions atmosphériques qui président à leurs formations sont assez particulières et nous retrouvons des caractéristiques propres à ce type d'orages qui s'illustrent en particulier par un fort taux de foudroiement, des bases nuageuses excessivement hautes, et des dimensions assez réduites.



01 Septembre



Cette jolie cellule orageuse assez atypique photographiée en début d'après midi du 01 Septembre sur le Plateau de Gergovie montre une supercellule LT en évacuation sur la plaine de Limagne.

Cet orage un peu particulire issu d'un dédoublement cellulaire appartient à la catégorie des orages hybrides. Ainsi, son courant ascendant explosif et rotatif témoigne de la vigueur de l'ascendance principale. Néanmoins sa dimension réduite et l'absence d'un nuage mur clairement visible (bien que ce dernier se laisse toutefois deviner) ne permette pas de l'identifier en tant que supercellule à proprement parler. Peut-être devrions nous penser au concept de sub-supercellule?

L'adjectif "Low Topped Supercell" désigne un orage de nature supercellulaire possédant des dimensions réduites par rapport à leurs redoutables cousines.

En bonus... :geek:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phototormenta.canalblog.com/
Vincent Deligny
Administrateur


Nombre de messages : 7425
Localisation : Grenoble (38)
Matériel : Canon 5DMarkIII + 16/35 + 24/105

MessageSujet: Re: Petit bilan 2011   Ven 21 Oct 2011 - 20:41

excellente cette récap :) top2
la dernière j'ai perdu le nom de cette formation nuageuse ondulée, mais on sent le potentiel électrique ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.storm-adventure.com
 
Petit bilan 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fryzeur :: Espace chasseurs d'orages :: Récits de chasse-
Sauter vers: