AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:42

Bon allez il est temps de montrer mes photos 2014 dans un topic, j'ai maintenant enfin un peu de matière.

Janvier

- 22 janvier, Ancenis (limite 49-44)

Un peu d'instabilité hivernale. Pas vraiment d'arcus, mais pas loin, à la tombée de la nuit vers 19h.



Février

- 15 février, Ancenis (limite 49-44)

Un petit ciel de traine sympathique vers 18h chez moi. Bien rare que je parte en chasse l'hiver, fait trop froid.



- 28 février, Ancenis (limite 49-44)

A nouveau un ciel de traine et à nouveau on est pas très loin de la formation d'un arcus vers 17h.



Le même jour vers 18h cette fois. Rien de très imposant, peut-être 1 ou 2 coups de tonnerres je sais plus très bien, mais des ambiances hivernales sympathiques.



Mars

RAS

Avril

- 02 Avril, Thouars (Nord 79)

Première vrai chasse aux orages ce soir du 2 avril avec un potentiel orageux non négligeable modélisé par tous. Je ferais environ 1 à 2h de route en direction du NE des Deux-Sèvres vers un point de vue qui m'avait bien réussi lors de ma dernière chasse 2013 (3 octobre), en attendant les orages censés remonté par le Sud dans la nuit. Malheureusement tous se tromperont et aucun orage ne se formera cette nuit là. Je ne serais pas le seul chasseur a être parti pour rien ce soir là. 1ere chasse et 1er flop donc, mais c'est le jeux et nous ne sommes que début avril.


- 23 avril, Ancenis (limite 49-44)

Toujours rien de très transcendant, un peu d'instabilité en air froid.




- 28 avril, Ancenis (limite 49-44)

Ce 28 avril cela sera mon premier vrai orage de l'année, avec de la grêle, un ciel noir, quelques éclairs et de bons grondements du tonnerre. Je ne prendrais par contre que très peu de photos, me concentrant plutôt sur la vidéo cette fois-ci (elle viendra plus tard). Je ne bougerais par contre pas de chez moi.



J'avais pris peu de photos les 28 avril, mais en fait j'avais pas mal filmé surtout, le ciel se prêtant plus à un jolie time lapse qu'à de la photo esthétique.

Video (time lapse) :



J'ai pris d'autres photos, mais j'ai vraiment sélectionné les meilleures. Comme vous pouvez le constater pour l'instant rien de très intéressant donc.


Dernière édition par Damien49 le Mar 12 Aoû 2014 - 20:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:43

Mai

01 Mai 2014, Ancenis (limite 49-44)


La saison orageuse commence doucement, habituellement mi-avril / début mai, c'est la période où je commence à partir sur les routes, mais là toujours pas vu que l'instabilité ce 01 mai est assez moyenne et l'air encore un peu froid, je me contente donc de voir ce qui passe par chez moi. Et je fais bien.





16h39. Une ligne orageuse typique d'air froid printanier se rapproche de ma position.



16h57. Alors qu'elle avance lentement en crabe vers moi, les bases deviennent chaotique à l'avant de la pluie, comme un sillage turbulent mais sans formation d'arcus. On en est pas loin.







19h46. Plus tard une autre ligne orageuse se forme à l'arrière et au loin j'aperçois de drôles de choses. Sans doute un abaissement localisé du seuil de condensation car on voit bien à gauche qu'il s'agit du début de formation d'un arcus.



20h01. Justement plus cette ligne se rapproche, plus elle développe un arcus à l'avant. Je suis aux anges.



20h11. L'arcus devient même très joli, alors qu'il est près de me passer juste au-dessus. Ici un panorama de 3 photos



Pour le voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Galerie/Photolive/2014_05_01_20h11_arcus1.png

C'est tout pour ce 1er mai. Enfin quelque-chose de plus intéressant, pour moi c'est le signe que la saison orageuse a commencé. Je vais peut-être commencer à bouger dans ce cas pour les prochaines situations digne d'intérêt.

Video (time lapse) :
https://vimeo.com/93993843
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:44

12 Mai 2014, Ancenis (limite 49-44)


Encore de la convection typique du printemps ce 12 mai. A nouveau je ne me suis pas donné la peine de me déplacer et je n'ai pris que peu de photos. En revanche j'ai filmé pendant plusieurs heures, permettant une nouvelle fois d'effectuer un jolie time lapse accéléré 100 fois.



A noter qu'il faisait pas plus de 14-15°C ce jour là, cela ressemble donc plus à des giboulées de ..... mars. La saison tarde vraiment à démarrer dans le Centre-Ouest.

13h41


13h48


Video (time lapse) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:45

Chronique d'une Chasse Ratée : 19 mai 2014



Localisation : Sud Anjou (49) - Nord Deux-Sèvre (79) - Nord Vienne (86)
Nombre de km : environ 400km (par petites routes)
Potentiel Météo : 4/5
Réussite : 1/5


Aaaah ce 19 mai. Les orages étaient prévus forts ce jour et il s'agit alors de la toute première vraie dégradation orageuse généralisée attendue de l'année. Enfin!!! Dieu sait qu'elle a tardé à arriver cette fameuse dégradation dans la moitié Ouest du pays et presque l'ensemble des chasseurs de France étaient donc sur le qui-vive pour cette journée où les orages promettent monts et merveilles.

Le plus fort est attendu justement sur le Centre-Ouest, chez moi. Je me dis alors que je n'aurais même pas de routes à faire probablement. Et que le mieux que j'ai à faire, c'est de rester chez moi à attendre que ça se déclare. Oui mais je trépigne. Jusqu'à maintenant je n'ai pas eu grand chose à me mettre sous la dent, alors ce 19 mai, je vais faire une GRANDE chasse et gérer au mieux. Je suis prêt à manger les km, j'ai tout prévu.

Voici tout d'abord la carte de la route que j'ai effectué avec les numéros correspondant aux endroits où je me suis arrêté. Je n'ai mis ici que l'allée, le retour fut plus direct.



Tout commence plutôt bien. Avant même que les orages ne se manifestent vraiment je me place non loin de chez moi (point 1 sur la carte), en scrutant l'instabilité qui commence à se former avec une ligne pré-orageuse, sans doute les prémices de cellules futurs qui ne vont pas tarder maintenant à arriver.




18h26. Le ciel commence à devenir bien chaotique au Sud-Ouest, cela promet, c'est certain.



Afin d'être toujours situé à l'avant de cette ligne, pour l'instant moyennement instable, et sentant que cela va être le précurseur d'orages futurs, je décide d'aller plus vers l'Est, afin d'échapper à la pluie et me permettre de suivre tout cela avec attention. Les modèles voyaient de toute façon le plus gros se former en soirée bien plus vers l'Est de l'Anjou, voir la Vienne et le Sud Deux-Sèvres. Je décide de leur faire confiance.




Je continue de longer la vallée de la Loire (point 2 sur la carte). Je fais une petite halte rapide vers 18h50, pour réaliser ce panorama de 2 photos en direction du Nord-Ouest, avant de repartir :


Voir en plus grand le panorama : http://www.meteobell.com/Galerie/2014%20Mai/2014_0519_18h50_pano_cb1.png


En effet je me rend compte que ce n'est pas la ligne que je longe, qui va former les gros orages qu'on attend. Son ciel est sympathique, un peu chaotique, mais ce n'est pas non plus transcendant. Non, de grosses cellules commencent à se former sur le Sud Deux-Sèvres et l'Est de l'Anjou, comme prévu. Je continue donc d'avancer vers l'Est. Je connais un beau point de vue au Sud d'Angers, pour faire un premier point de la situation.



19h20 (point 3 sur la carte). Je réalise un panorama à 330°, cliquez sur le lien :
Panorama à 330° (faire glisser avec la souris) : http://www.meteobell.com/Galerie/2014%20Mai/output/2014_0519_19h20_pano360_2.html


La ligne pré-orageuse, que je suis depuis le début ne ressemble plus à grand chose. Par contre à l'Est cela commence à exploser en une ligne Nord-Sud. Malheureusement depuis mon point de vue je n'aperçois pas grand chose à l'Est (ce sont justement les 30° manquant du panorama flash du lien précédent). On voit cependant une ligne de cumulonimbus se former au loin. On la voit mieux sur la photo suivante (à gauche, au loin).




Je dois prendre une décision. Rester ici et risquer d'échapper au plus gros, voir de ne pouvoir contempler ce qui se passe à l'Est (beau point de vue mais pas à l'Est) ? Je me dis de plus que la ligne orageuse sur l'Est Anjou est surement plus belle vu depuis son coté oriental, peut-être un arcus. Les modèles voient l'ensemble former un MCS pluvieux sur l'Anjou. Si je reste ici je vais rien voir et en plus être sous la pluie. Quelques gouttes tombent déjà.

La ligne lointaine ne bougeant pas trop Est-Ouest pour l'instant, la décision est prise de traverser la ligne de l'autre coté et de rejoindre un point de vue qui m'a bien réussi vers le Nord Vienne. Je vais donc traverser l'orage de part en part.

Et à partir de maintenant tout va aller de travers. La vidéo suivante raconte mon périple entre le point 3 et 5 (en passant par 4 qui était l'endroit où je voulais aller au départ)

Video :


- De 0 à 0.10 sec : time lapse de la ligne orageuse situé à l'Est de l'Anjou. Je me dis que je devrais m'en rapprocher, voir même soyons fou, de la traverser pour me retrouver de l'autre coté. Cette décision est aussi prise car je ne connais pas de point de vue plus près situé qu'ici du coté Ouest de l'orage, mais j'en connais un situé de l'autre coté et qui est encore au sec au moment où je prend cette décision.

- De 0.10 sec à 0.25 sec : Je me rapproche. Notez comment la voiture a grillé le stop juste devant moi.

- De 0.25 sec à 0.55 sec : Je me rapproche de plus en plus. Cela devient de plus en plus noir. Après réfléxion, je me dis que j'aurais dû me trouver un point de vue par là et ne pas aller plus loin, mais je suis tétu. Sur le radar ça avait l'air encore possible, la ligne orageuse n'était pas encore très large. Notez à 0.50 sec le beau rideau de grêle, illuminé par le soleil.

- De 0.55 à 1.20 sec : Je commence à rentrer dans l'orage, je suis au bord. Ca devient de plus en plus noir.

- De 1.20 à 1.45 sec : Ca y est je suis sous l'orage, il commence à pleuvoir. J'aperçois au loin à l'horizon, une fente claire signe que la ligne orageuse est assez étroite et que j'avais raison, je peux la traverser sans problème dans les temps et me retrouver de l'autre coté au sec.

- De 1.45 sec à 2mn : mais pour aller à ce point de vue (numéro 4 sur la carte) je dois d'abord aller vers le sud, en plein dans la ligne orageuse qui remonte. Les éclairs et la foudre commencent à être visible sur la vidéo. Je prend l'orage de plein fouet.

- De 2mn à 2mn20 : rendu à mon point de vue, je dois me rendre à l'évidence, je suis toujours sous l'orage. celui-ci s'est décalé vers l'Est où a grossi en largeur, je dois aller encore plus vers l'Est. Mais je sais pas trop où aller je connais pas le coin, j'improvise et toujours sous l'orage.

- De 2mn20 à 3mn : je suis perdu. Je perd un temps fou sur les petites routes, tourne en rond, prend des chemins de terre sous l'orage. A 2mn 33, freinage d'urgence avec aquaplaning, je manque de peu de me prendre le fossé.

- 3mn à fin : je commence à sortir de la pluie et essaye de trouver un point de vue.

A la fin de la vidéo je me trouve au point 5 de la carte. Je suis au bord oriental de l'orage, mais j'ai perdu un temps fou pour y arriver.



20h51. A peine le temps de faire 2-3 photos du bord de ce qui ressemble de plus en plus à un MCS, que déjà la pluie fait son apparition. Les bords chaotiques matérialisent bien le coeur de l'orage (là où la foudre tombe), mais une petite pluie plus fine tombe de plus en plus à l'avant. J'arrive donc trop tard. je n'ai même pas le temps de poser le trépied et le détecteur de foudre que je dois immédiatement me réfugier dans ma voiture. La pluie tombe de plus en plus forte.



Je n'ai pas le choix je dois donc aller encore plus à l'Est, si je veux faire quelque-chose en photo. Direction le point 6 sur la carte à l'Est de loudun pour essayer d'échapper à la pluie tout en étant pas trop loin de l'orage. Quand je regarde le radar, je me dis que j'aurais mieux fait de rester chez moi.



21h22. Enfin la pluie s'arrête mais je suis maintenant loin du coeur de l'orage, et je prend de profil et sous son sillage turbulent un arcus vu depuis l'intérieur, ça ne rend donc pas terrible. Si je veux prendre l'arcus convenablement je dois encore faire du chemin vers l'Est, mais je vois bien qu'il n'a plus fier allure, tout comme le radar, le tout va pousser encore plus à l'Est et la nuit commence à tomber. Je dois arrêter les frais. J'ai perdu, je le sais. Tout ce chemin pour rien.


L'ensemble se transforme en MCS. J'attends patiemment qu'il s'évacue au Nord car au Sud des Deux-Sevres c'est encore bien dynamique et ça remonte vers moi. Direction le point 4 sur la carte, là où je voulais aller dès le début.



23h20. Malheureusement si les flashs étaient sympa au loin, cela se désintègre en se rapprochant de moi. Voilà la seule photo à peu près potable (et en plus croppé) que j'ai pu réaliser. Le bilan est bien faible. Je n'ai vraiment pas eu de chance non plus.



C'est la fin. Au radar il n'y a plus rien d'intéressant et je dois donc faire la route du retour et pas très content de mon bilan. Et si seulement j'étais resté chez moi. Un petit tour sur le forum Infoclimat me confirme qu'apparemment c'était "dantesque" à domicile. Mésocyclone, ciel rose bonbon, énormes coups de foudre et j'en passe.



Et voilà, c'est la fin. Il n'y plus rien au radar. Je me lève de toute façon à 6h pour travailler, et je suis vanné (et un peu énervé), mais je me dis qu'il y a encore le lendemain pour se rattraper niveau orage, ce n'est pas fini. Mais c'est une autre histoire.



Vous êtes arrivés jusque là ? Félicitation. Wink

A noter que ce 19 mai ira de pair avec de très mauvaises nouvelles au niveau professionnel (licenciement). Vraiment quand on a pas de chance, c'est le moment où le sort décide de s'acharner (heureusement la roue fini toujours par tourner ).

Vous pouvez aller ici pour voir un résumé de tout ce que j'ai loupé : http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2014/mai/orage-19-mai-2014-suivi-grele-supercellule-fortes-pluies-rafales-de-vent-aquitaine-poitou.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:47

Flap Flop Flip : 20 mai 2014

Localisation : Sud Anjou (49) - Est Deux-Sèvre (79) - Ouest Vienne (86)
Nombre de km : environ 350km (par petites routes)
Potentiel Météo : 1/5 (mais tous les modèles et prévisionnistes prévoyaient environ 2 à 3/5)
Réussite : 0/5

A nouveau les modèles prévoient des orages sur à peu près les mêmes zones que la veille. Il y a quelques divergences entre eux mais je suis assez confiant et décide donc de tenter ma chance, d'autant que je veux conjurer la malchance du jour précédent.

Flap du début, top départ. Je pars donc en début d'après-midi d'abord sur un point de vue au Nord de Cholet pour faire un premier point météo.



15h52. Le ciel n'est pas franchement très orageux en Anjou. Un peu de convection, mais la mayonnaise a du mal à prendre.



15h53, quelques gros congestus tout de même comme celui-ci. Il s'agit de l'église des gardes, point culminant de l'anjou au Nord de Cholet. Ce lieu j'y suis souvent allé en chasse, mais il m'a toujours porté poisse, jamais été foutu d'y photographier un orage. On domine pourtant toute la région. Dommage.



Je dois me résoudre à partir d'ici si je veux faire quelque-chose, c'est bien plus loin que ça se passe. Direction un autre point de vue que j'aime bien à la limite Deux-Sevres/Vienne



Le ciel est bien noir vers l'Est, une vaste enclume déborde de cette ligne pluvio-instable, mais rien pour l'instant dans mon secteur. J'attends que ça remonte comme prévu et l'attente est longue. très longue. Heureusement j'ai emmené de la lecture. Petite sieste dans les champs. (voir la première partie de la vidéo)



Il commence à faire plus frais et la situation n'a guère évoluer. Ce n'est pas bon signe. Mon attention est même porté sur une barre de cumulus congestus situé bien plus à l'Ouest (invisible au radar), comme on le voit dans la vidéo (seconde partie).



Toujours rien et les orages, même au Sud commencent à s'affaiblir. Je fini par croire qu'une fois encore j'ai fait tout ce chemin pour rien.



20h31. C'est plié, il n'y a plus rien. Finalement la chose la plus intéressante seront les cumulus congestus situé plus à l'ouest (Ouest deux-Sevres) qui commencent à prendre de belles lumières avec le soleil couchant (visible sur la seconde partie de la vidéo)




20h31. Les mêmes en zoomant.


Je n'ai pas le courage d'attendre que le soleil se couche, voilà déjà 3 à 4h que je suis dans ce champ à rien faire, j'ai hâte de retrouver ma femme et mon enfant. Je pars donc et sur le chemin du retour, tous ces cumulus commencent à prendre une jolie teinte rose. Je ne m'arrête pas et me contente de filmer (voir la dernière partie de la vidéo).

Video :


J'ai peut-être eu tort de pas m’arrêter car c'était vraiment beau mais j'étais un peu dégouté et ce sont les deux-sevres, très difficile de trouver un point de vue au milieu des bocages.

Les mauvaises nouvelles n'arrivent jamais seules, elles font toujours un tir groupé. Arrivé à peine à 10km de chez moi, après cette chasse ratée, un chevreuil traverse la route, je ne peux l'éviter et je le percute au niveau du phare droit sur son flanc arrière. J'ai de la chance, à une demi seconde près et je le prenais de plein fouet, les dégâts auraient été très importants.



La photo des dégâts de ma voiture a été prise le lendemain, mais on voit encore quelques poils coincés dedans. Le gros flip.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:48

Macrorafale Humide, Très Humide : 21 mai 2014

Localisation : Sud Anjou (49) - Nord Vienne (86) - Sud Touraine (37) - Sud Loir-et-Cher (41) - Est Cher (18)
Nombre de km : environ 700km (dont moitié par petites routes)
Potentiel Météo : 3/5
Réussite : 1/5 (1 pour avoir vécu la microrafale, sinon c'est niet)

Il faut se rendre compte qu'une chasse ce n'est pas toujours de belles photos à ramener, mais c'est en fait souvent une aventure, un témoignage et des anecdotes, aussi voilà le récit de mon périple.

Y'a des séries comme ça, où tout va de mal en pire. Voilà 2 jours que je chasse pour rien et on arrive fin mai, je n'ai toujours pas réussi une seule chasse cette année. Cette fois, c'est la dernière chance pour ramener quelque-chose. Ne pas avoir d'orage quand on bouge pas, tant pis c'est pas de chance, mais quand on se dépense autant à fond, aussi bien par l'argent, que la fatigue ou même le moral, étant donné que ça fait 3 jours que je vois presque plus ma petite famille, et qu'il m'arrive en plus pleins d'histoires en dehors des chasses, c'est vraiment la méga poisse.

Bref, me voilà parti en début d'après-midi sous la pluie. Mon "target" est une fois de plus la Vienne, mais je sais que je devrais sans doute pousser un peu plus vers l'Est. A voir comment ça va évoluer :



Ancenis --> Beaupréau --> Chalonnes --> Vihiers --> Doué-la-Fontaine

Pour l'instant tout est encore dans le Sud-Ouest, je suis dans les temps. Je décide de faire un premier point dans le Sud-Est de l'Anjou vers Doué-le-Fontaine, juste avant la ligne pluvio-orageuse qui va de la Dordogne jusqu'ici.



Malheureusement à peine arrivé sur mon point de vue que j'ai failli avoir un sérieux accident. Par chance (si on peut dire) je filmais :



A mon grand étonnement aucun dégâts. Je me remet de mes émotions et je fais une pause à l'Ouest de la ligne orageuse. C'était bien noir avec quelques grondement, mais pas très intéressant.

Panorama de 4 photos de cette ligne orageuse vu de l'Anjou.


Pour voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Galerie/2014%20Mai/2014_0521_15h58_pano_cb1.png

Il faisait frais, humide et je voyais que j'allais être pris par de la pluie stratiforme en provenance du Sud, je prends donc la décision de passer de l'autre coté de la ligne orageuse, encore assez étroite au moment de ma décision.



Doué-la-Fontaine --> Loudun --> Richelieu --> Châtellerault

A partir de Doué, je serais sous la pluie, parfois forte, parfois très forte, pour ne plus jamais la quitter. Quelques bons coups de foudres parfois mais pas réussi à être capturé par la caméra je pense. La route était inondé d'ailleurs à mon passage vers Montreuil-Belay (SE 49) et vu ce qu'il est tombé encore après, j’imagine les dégâts. Richelieu c'était l'endroit où je voulais être et où quand je suis parti je devais être au sec et être passé de l'autre coté de la ligne pour la contempler au sec, mais entre temps cette ligne à gonfler d'intensité et à commencé à fortement se déplacer vers l'Est, donc soit j'abandonnais là, soit j'allais encore plus loin vers l'Est.



Bon je voulais pas aller au Sud de Richelieu vers Châtellerault, mais j'ai loupé la route, me suis un peu perdu sur de petites routes et me suis donc retrouvé à Châtellerault sans le vouloir. Perdu beaucoup de temps là, environ une bonne demi heure, toujours sous la flotte. Il était environ 17h30, plus de 3h déjà que je roule, mince !!!



C'est à ce moment là que ma copine m'appelle presque en pleure pour me dire qu'elle peut pas rentrer dans la maison (avec le bout de choux) car oublié les clefs à l'intérieur et que je dois donc revenir. Euhhhhhhh sérieux là ?????? WTF. Bon pas de panique, tu reviens chez la nounou te réfugier. J'appelle mes parents qui ont Internet, qui vont retrouver le numéro du propriétaire, qui a les doubles, qui vont l’appeler et te rappeler. Je suis au bord de la route, sous l'orage avec les warning et en train de gérer ça. Elle me rappelle une demi heure plus tard pour me dire que c'est bon le propriétaire (qui était là ouf) est venu lui ouvrir. Problème réglé. I'm a superman héhé... hum bon si je pouvais maintenant aussi bien gérer au niveau des orages ça serait bien.


Châtellerault --> Loches --> A85 --> Romorantin



J'ai beau faire, je reste toujours sous la pluie. Je vois rien de ce qu'il se passe, le ciel reste constamment bouché. Combien de litres d'eau j'ai essuyé depuis que je suis parti ? Ca se compte en tonne. Quelques coups de tonnerres m’accompagnent de temps en temps mais impossible de trouver une porte de sortie. La ligne orageuse pousse de plus en plus vite vers l'Est et si je veux la distancer je dois quitter absolument les petites routes. Je décide de rattraper au Nord l'autoroute. A l'Est de Tours, je prend enfin l'autoroute pour accélérer et quitter enfin cette satané pluie.



La ligne orageuse pousse de plus en plus vite vers l'Est et si je veux la distancer je dois quitter absolument les petites routes. Je décide de rattraper au Nord l'autoroute. A l'Est de Tours, je prend enfin l'autoroute pour accélérer et quitter enfin cette satané pluie.



Enfin sur l'autoroute, mais j'ai beau aller plus vite vers l'Est, la pluie ne me quitte pas. Je me dis que carrément je vais aller jusque dans le Cher du coté de Bourges, histoire d'être bien en avance sur les orages, mais bon perdu tellement de temps. J'avoue que je suis plus en mode, je dois aller vers l'Est rapidement coute que coute et je regarde plus trop le radar.



Et là à Romorantin c'est le drame. Me prend de plein fouet une ligne orageuse très virulente avec des rafales de vent proche des 100km/h je pense. L'impression d'être pris dans une microrafale, voir une tornade sous une HP j'ai rien compris, ça faisait 1h que je regardais pas le radar et je quittais tout juste la pluie à peine 5mn, pour me retrouver dans cette machine à laver. On roule à 20km/h sur l'autoroute, warning allumé, pour finalement quand en plus la grêle s'est mis de la partie carrément m’arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence sous un pont. "A l’américaine" et j'étais pas seul à avoir eu l'idée. Des branches volaient de partout sur l'autoroute, l’apocalypse. J'ai tout filmé, moment épique donc en vidéo. Il était 19h, 19h30 à peu près.



Romorantin --> Vierzon --> Romorantin --> Selles-sur-Cher

Bon arrivé à Vierzon j'appelle jérémy Bourriau (alias stormingen) qui me dit qu'il a vécu la même chose que moi à quelques km à l'ouest de romorantin. Vu que ça semble se casser la gueule maintenant je décide de faire demi tour le rejoindre, inutile d'aller encore plus loin, d'autant que j'ai enfin vécu un "truc". La sensation que je recherchais. Certes pas fait de photo, mais wow quelle folie. Fait du bien de voir quelqu'un, on se raconte notre aventure et décidons de rentrer chez nous tout se casse la gueule y'a plus rien d'intéressant. Je rentre vers 21h.



Selles-sur-Cher --> Tours --> Angers --> Ancenis

Arrivé chez moi vers 23h30. Presque 9h de bagnole non-stop et j'ai fait plus d'1 plein. Pas de photos, mais ouf quelle aventure !!


Et voici la fameuse vidéo en question de la macrorafale humide. Elle a été repris d'ailleurs par Keraunos :



- Bon effectivement j'aurais pu couper les 40 premières secondes en accéléré de la vidéo, c'est juste pour montrer comment j'étais vraiment sous la flotte et comment j'ai rien compris de ce qui m'est arrivé.

- De 40sec à 2mn je montre plusieurs fois à différentes vitesses l'arrivée de la macrorafale (notez la vitesse de déplacement par la droite des nuages)

- A 3mn, une branche d'arbre se coince dans mon essui-glace. Je faisais pas mon malin là.

- 3mn50, début de la grêle.

- A 6mn je me réfugie sous un pont au milieu de l'autoroute, mais trop tard, l'essentiel étant déjà passé. Quelqu'un a eu la même idée que moi de l'autre coté.

En conclusion donc une chasse de nouveau difficile, car beaucoup beaucoup beaucoup de pluie. Je n'ai donc pas pu me poser et j'ai essayé tant bien que mal de passer du coté oriental de cette ligne mais pour se faire j'ai dû faire énormément de route et sans succès d'ailleurs car plus les heures passait plus la ligne orageuse avançait vite vers l'Est. Le fait d'avoir vécu cette macrorafale sauve les meubles si on peut dire.

Pour voir d'autres vidéos de cette journée, et de la macrorafale : http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2014/mai/orage-21-mai-2014-suivi-grele-fortes-pluies-rafales-de-vent-aquitaine-limousin-centre-nord.html

Cette ligne orageuse ayant développé cette macrorafale est en lien avec la fameuse tornade de Levroux ayant tant fait parlé d'elle, voici les enquêtes de terrain de keraunos :

http://www.keraunos.org/actualites/faits-marquants/2014/microrafale-levroux-21-mai-2014-indre-orage-rafales-de-vent-burst-swath.html
http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2014/mai/orage-indre-levroux-21-mai-2014-video-mesovortex.html
http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2014/mai/orages-indre-vues-aeriennes-rafales-de-vent-degats-levroux-vineuil-enquete.html

Et d'Infoclimat :
http://forums.infoclimat.fr/topic/84327-micro-rafale-ou-tornade-a-levroux-36-indre/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:49

Ciel de Traine Printanier : 22 mai 2014

Localisation : Ouest Anjou (49)
Nombre de km : 0 (à domicile)
Potentiel Météo : 2/5
Réussite : 2/5

Pas vraiment une chasse puisque je suis resté chez moi ce jour là. De l'instabilité se déclare dès le matin vers 6h et une cellule isolée que je trouve très esthétique passe juste devant chez moi vers 10-11h.



Comme quoi ça sert à rien de faire des centaines et des centaines de bornes comme je m'évertue à faire pour rien, depuis 3 jours.

10h48, un petit monocellulaire qui passait par là


11h13, il a bien du potentiel cet orage, puisque devient presque un multicellulaire en grappe (cluster), avec de la bonne moumousse comme on aime.


Un peu plus tard vers 15h, toujours de la belle convection printanière.


Cet orage en matinée (faible mais esthétique) vient enfin conclure une série de poisse comme rarement j'ai vécu (voir le récit de mes 3 dernières aventures orageuses) me donne envie de poser la caméra depuis mon balcon. Voici en 4mn le résumé de 7h30 de ciel de traine dans la région depuis 10h30 jusqu'au soir vers 18h environ (accéléré 100 fois donc).

Video (time lapse) :


Notez comment le flux passe progressivement du Sud à l'Ouest, tout en s’accélérant et comment la nature du ciel change en conséquence. Tout à fait typique d'un ciel de traine avec incrustation de l'air froid sec à l'arrière. Du grand classique par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:50

Ciel Instable : 23 mai 2014

Localisation : Ouest Anjou (49)
Nombre de km : 0 (à domicile)
Potentiel Météo : 1/5
Réussite : 1/5

Pas de photo ce jour. J'ai juste fait un time lapse de quelques heures (accéléré 100 fois) du ciel instable de ce jour sur le Val de Loire.




Video (time lapse) :


On notera un bien beau cisaillement sur 3 à 4 étages différents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:50

Petit Orage : 28 mai 2014

Localisation : Ouest Anjou (49)
Nombre de km : 0 (à domicile)
Potentiel Météo : 2/5
Réussite : 2/5

A nouveau je ne suis pas parti chasser. Il faut dire aussi que ce ne sont pas des situations qui sont propices à partir loin faire de la route pour éventuellement ramener des photos. Mais on n'est jamais à l'abris de petites surprises.

Ca sera le cas en soirée comme le montre le radar. Je suis en effet juste dans l'axe d'une ligne convective et qui avance pile dans ma direction :



19h02, une ligne orageuse lointaine se forme et je suis juste dans son axe.


19h28, elle se rapproche, ça fait longtemps que j'attends ce type d'ambiance, même si on est d'accord c'est pas l'orage de l'année. Mais je me contente de peu étant donné le début de saison catastrophique jusque là.


19h43, beau rideau de grêle en formation


Enfin la petite vidéo qui résume bien la situation :


A noter que dans la vidéo, on aperçoit juste à l'avant de celui-ci (à partir de 0.40 sec) un abaissement de condensation (ascendance) qui tourbillonne rapidement sur lui-même, comme si un tuba allait se former (on en est pas très loin je pense).

Quelques grondements mais pas réussi à apercevoir de foudre et encore moins en capturer.

Allez j'en ai fini avec mai. Les statistiques diront que y'a eu souvent de l'orage, mais franchement ce fut bien mou mou. Pffffiouuu que ce fut laborieux. En espérant que juin sera meilleur, parce que bon là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:51

Je passe en page 2 car trop de photo sur la même page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 9:51

Probable Supercellule Très Électrique : 06 Juin 2014

Localisation : Est Loire-Atlantique (44)
Nombre de km : 30
Potentiel Météo : 3/5
Réussite : 4/5

Nous arrivons dans une période au potentiel orageux très important pour quelques jours. Mais tout d'abord comme souvent la primauté revient aux régions de l'Ouest en ce vendredi 6 juin.

Au vu des modèles j'hésite d'abord à partir assez tôt sur la côte vendéenne pour faire de la photo nocturne en bord de mer, mais ayant été un peu assommé par mes échecs successifs du mois de mai, je décide de rester sage en attendant de voir ce qui se passe depuis chez moi, d'autant que probablement cela risque de remonter ensuite par chez moi. Ca serait dommage de prendre le risque de faire des kilomètres pour rien.

Voyant comment ça démarre direct sur les Sables-d'Olonne vers 22h (pile le lieu où j'avais hésité à aller), je me dis que décidément je n'ai pas de chance. Heureusement la suite me donnera raison.

Je n'ai pas envie de faire beaucoup de route, aussi je décide de trouver un beau point de vue pas trop loin de chez moi. Plutôt que d'aller comme d'habitude vers le Sud-Loire vers les orages, je décide de m'en éloigner pour rattraper leur hypothétique route ensuite et traverse la Loire vers le Nord. Le champ d'éolienne au Nord d'Ancenis me tente depuis un certain temps, c'est le moment pour aller inaugurer ce coin là, situé à une quinzaine de km de chez moi.



Tout d'abord, je profite de cette série de photo pour changer ma façon de faire en utilisant pour la première fois le logiciel Lightroom. J'espère ne pas mettre tromper dans les réglages et que ça plaira à tous.

Je trouve un premier point de vue non loin des éoliennes (j'en ai une juste dans le dos hors champ) avec vue en direction du Sud. L'orage est encore loin mais je sens que ça se rapproche. Le but n'est pas d'être dans la trajectoire mais juste en tangente.

23h22. Un impact parmi d'autres vu d'assez loin. Ca permet surtout de voir encore l'enclume, alors que la nuit tombe et j'ai la Lune pile dans l'axe.


Mais je ne suis pas satisfait de mon point de vue, je dois trouver un endroit avec vu aussi vers l'Ouest (et le Nord tant qu'à faire). Après quelques minutes d'errances dans le coin (qui m'ont paru interminables), je finis par trouver ce fameux endroit avec en plus vu sur les éoliennes. J'ai alors une pensée pour xavier avec ses magnifiques photos de méso sur fond d'éolienne et de traceur sur les pales. Mais arrêtons les rêveries, je n'en suis pas là et l'orage pendant ce temps à déjà bien avancé.

23h56. L'orage inexorablement arrive dans ma direction et me procure même quelques extranuageux. Ca flash de plus en plus, mais l'essentiel de l'activité électrique est noyé dans la masse.


00h01. Décidément ça sent de plus en plus bon cette histoire et je commence à aperçevoir entre les flashs quelque-chose près de l'horizon à gauche.


00h04. Oui une forme suspecte commence à se dessiner. C'est encore à peine visible.


00h11. Je suis aux anges. Un nuage-mur avec méso ? Ca y ressemble drôlement. Et l'activité éléctrique très importante à 99% composé d'intranuageux le corrobore.


00h14. Enfin une chasse réussie, et pratiquement à domicile. Tous ces sacrifices pour arriver à ce moment précis.


00h19. C'est vraiment très suspect. Je crois même voir un tuba à un moment sous son coté gauche (voir la video), mais dans la réalité ce n'est pas aussi claire et limpide que sur ces photos, impossible de déceler une rotation.


00h22. L'activité intranuageuse d'1 à 2 flashs par seconde (énorme) arrive à son paroxysme, la zone probablement mésocyclonique me tangente que de quelques kilomètres, la pluie est situé un peu plus loin derrière, je vais donc être épargné par la pluie. Parfait.


00h27. Entre les fractus pannus tourmentés qui font pensés parfois à des tubas, le bord de la jupe en arcus et la zone lenticularisée et laminaire à moyenne altitude en forme d'assiette, je suis aux anges. Le tout sous des flashs incessant. Une vraie pile électrique, mais malheureusement assez peu de foudre.


00h33. Elle commence à s'éloigner et j'aperçois derrière enfin des extranuageux.


00h34. Et parfois de la foudre mais ce sont des moments rares.


00h36. Car ce sont surtout les flashs et extranuageux qui sont les plus fréquents.


00h42. l'orage s'éloigne vers le Nord et je profite d'une belle ambiance de toute la structure illuminé sous un ciel étoilée. c'est plus jolie à l'arrière que ça l'était à l'avant.


00h47. Une des dernières avant de rentrer. Ca sera le seul orage de la soirée. Mais un bien bel orage qui inaugure enfin ma saison 2014. Il aura fallu attendre le 6 juin. Enfin...


Alors mésocyclone ou pas. Rotation ou non ? Remarquez que je reste prudent. J'ai filmé pour en avoir le coeur net, car difficile en direct de déceler une rotation de nuit.

La cellule était très électrique, mais composé essentiellement de flashs intranuageux peu lumineux ne permettant pas une bonne imprégnation de la lumière. Les photos sont trompeuses car retravaillés. Et le problème dans de telles orages aussi électriques c'est d'augmenter trop la vitesse justement pour capter plus de lumières, mais dans ce cas, on se retrouve avec des structures flous. J'y avais pensé en réduisant mes poses à 10sec, mais malgré cela mes photos sont un peu flous.

Car oui c'était vraiment très/trop électrique. Vous me croyez pas ? Et bien matez ma vidéo SD :

Il s'agit ici d'un film de 45mn de l'orage environ résumé en 3mn42. Il s'agit d'une sorte de time lapse, mais ce n'est pas une vidéo accéléré. C'est bel et bien en vitesse réelle, sauf que je n'ai gardé sur les 45mn que les moments avec flashs-éclairs ou foudre.

Vidéo SD (3m42) :


J'ai aussi filmé en HD avec le reflex. J'ai filmé 4 séquences de 1mn et ça permet de se rendre à la fois compte de la vitesse réelle des flashs et d'un peu mieux voir de nuit (et en couleur surtout, malgré le bruit encore présent). Y'a un moment oui je crois voir un tuba (mais en fait je ne pense pas c'était le début de formation des fractus à la base).

Entre chacune des 4 séquences j'ai refait la même chose qu'avec la video précédente en gardant que les moments avec flashs. On discerne mieux ainsi la structure. Ca vous donne une idée de ce que je voyais en condition réelle.

Vidéo HD (5m07) :


Enfin voici un vrai time lapse composé de 213 photos (j'y ai remis aussi la séquence précédente en accéléré). Si y'a 1 vidéo à voir surtout sur les 3 et que vous êtes pressés, alors regarder au moins la dernière. Wink

Vidéo HD (2mn56) :


A noter que j'ai passé de nombreuses heures à réaliser ces 3 vidéos (surtout la première SD, pratiquement 2700 flashs à découper 1 par 1). Je peux donc pas faire mieux pour montrer tout ce qui était exploitable avec cet orage.

Alors selon vous rotation ou pas. En tout cas si rotation il y a bien eu, alors  c'est forcément supercellulaire car cela a duré pratiquement 2h en continuant ensuite vers la Mayenne.


Dernière édition par Damien49 le Dim 13 Juil 2014 - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
chrisdj35
Supercellule


Nombre de messages : 189
Localisation : RENNES
Matériel : Canon 70d, obj Canon 18- 135, cam pnj s70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Ven 11 Juil 2014 - 20:06

Super boulot Damien très belle chasse.
J' y étais aussi entre Rennes et redon. J' ai réalisé aussi
Un montage. Regarde à chrisdj35.
Vivement la prochaine. Peut être fin de semaine prochaine.
Attendons de voir l' évolution des modèles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Deligny
Administrateur


Nombre de messages : 7425
Localisation : Grenoble (38)
Matériel : Canon 5DMarkIII + 16/35 + 24/105

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Dim 13 Juil 2014 - 10:33

:) elle devait être sympa à vivre cette cellule bien organisée du 6 juin :)
ta vidéo est vraiment top!
Dommage pour ta journée du 19 Mai, une des journées les plus prometteuse du printemps :/
et dommage pour le pauvre chevreuil, c'est vraiment compliqué la nuit pour rentrer at home sans croiser d'animaux sauvages...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.storm-adventure.com
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Dim 13 Juil 2014 - 13:51

Hello merci à vous. Wink Fait plaisir de revenir dans ce lieu de mes premiers amours pour partager quelques photos.

Suite à quelques remarques constructives j'en ai profité pour retravailler un peu mes dernières photos et j'ai réduit de beaucoup leur poids (divisé par 6) et même amélioré un peu la netteté.

Et décidément j'adore Lightroom tout est beaucoup plus rapide et on peut se concentrer sur l'essentiel. J'ai enfin compris aussi cette histoire de profil ICC calibré sur l'écran et de conversion sRGB pour le net. Bref les remarques font avancer et ça c'est bien (bon faut pas que des critiques non plus hein ^^).

Du coup quelques photos supplémentaires de cet épisode :

23h58


00h14


00h16


00h27


00h35


00h42


00h48


Bon allez place à la suite les 8 et surtout cet absolu exceptionnel 9 juin, mais je m'absente 1 semaine (rencontre IC) donc je vais encore prendre du retard sur mon traitement. See You soon Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Dim 13 Juil 2014 - 21:59

Rencontre en Sancerre : 07 Juin 2014

Localisation : Est Cher (18)
Nombre de km : 370 (chemin allé)
Potentiel Météo : 3/5
Réussite : 2/5

Le potentiel orageux s'accroit et une belle dégradation orageuse est attendu sur le centre de la France durant la nuit. Je décide d'aller rejoindre d'autres chasseurs d'orages à l'Est du Cher et pourquoi passer la nuit sur place pour être sur place le lendemain qui promet également du gros.

Direction le Sancerre où je rejoint henri Buffetaut et cyril Leroy déjà arrivés sur place sur un très beau point de vue dominant toute la région. Très vite d'autres chasseurs de toute la France nous rejoignent et nous nous retrouvons à une bonne douzaine en scrutant les premiers signes orageux.

Cette sensation estivale tant attendu au milieu des vignes nous procure à tous satisfaction. 21h20


Peut-être cette bande d'altocumulus légèrement lenticulaires sera le signe d'orages futurs ? 21h21


A moins que ce couché de soleil avec quelques altocumulus undulatus soit pré-orageux. 21h34


L'attente fut longue et en effet une ligne orageuse pointe le bout de son nez par le Sud-Ouest. Malheureusement elle nous échappe et l'essentiel de l'activité orageuse a lieu bien plus à l'Ouest vers Vierzon, alors que les orages qui frolent notre position vers la fin deviennent moins actifs à mesure qu'ils se rapprochent de nous.

De plus notre point de vue est magnifique mais malheureusement le seul coté où il peine, c'est justement vers l'ouest.



Voilà la seule photo à peu près potable me concernant de la soirée. 2h14.


J'ai pris d'autres spaghetti lointains, mais je vous les épargne, on est une bonne 12aine à avoir les mêmes et les autres étaient mieux équipés que moi en objectif.

A 3h du matin, voyant que ce n'est pas ce soir que nous aurons le grand spectacle keraunique, je quitte la petite équipe et décide de trouver un hôtel à Bourges, afin d'être opérationnel dans les environs pour le lendemain, qui promet du grand. Oui mais voilà nous sommes le WE de la pentecôte.

Une nuit bien rocambolesque m'attend... la suite de l'aventure (le 8 juin donc) prochainement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Vivi1
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 352
Localisation : Bretagne
Matériel : Nikon D3100+ Nikon 18-55 F3.5-5.6 VR + Sigma 70-300 F4-5.6 DG Macro, caméscope Toshiba Camileo H30

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Mer 16 Juil 2014 - 9:25

Jolies photos !
Cette nuit du 6 au 7 Juin a été vraiment géniale pour la Bretagne, Pays-de-la-Loire, et Basse-Normandie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meteoviv.unblog.fr/
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Dim 20 Juil 2014 - 21:59

Un Arcus dans la Brume : 08 Juin 2014

Localisation : Nord-Ouest Cher (18)
Nombre de km : 450 (chemin retour)
Potentiel Météo : 3/5
Réussite : 3/5

Suite à ce semi-flop orageux en compagnie de nombreux autres chasseurs, à cette rencontre en sancerre, je décide donc de trouver un hôtel sur Bourges afin d'éviter de rentrer chez moi et être frais et opérationnel pour la journée du lendemain qui s'avère prometteuse.

Malheureusement je vais faire le tour de Bourges en cherchant environ une 10aine d'hôtels sans succès. Tous complets ! Il y a en effet un paramètre que je n'avais pas pris en compte, nous sommes début juin, il fait chaud et beau, c'est samedi soir et nous sommes le WE prolongé de la pentecôte. Malédiction...

Finalement tellement fatigué je décide de faire un petit somme sur une aire de repos, sur l'autoroute entre Bourges et Vierzon dans ma voiture. Je dors mal, environ 1h et vers 5h30 du matin je me réveille alors que le soleil commence tout juste à se lever.

C'est ainsi en me levant groggy de mon siège auto, qu'au loin vers le Sud j'aperçois une barre orageuse qui semble intéressante. Branle-bas de combat je dois absolument l'intercepter.



Malheureusement la première sortie de l'autoroute c'est Vierzon, secteur que tous les chasseurs évitent comme la peste. Pleins de forêts et pas de points de vues connus. De plus j'ai peu de temps j'estime que j'ai une demi heure avant de me faire engouffrer par l'orage. Comment faire ?

J'improvise et décide d'aller vers la vallée du Cher à l'Ouest de Vierzon, et in-extremis, 10 minutes avant que l'orage me passe dessus, je trouve un point haut avec juste un petit angle de vue dans la bonne direction. Pas le temps de chercher mieux. Ouf, c'était moins une.

En 1 minute chrono je sors de la voiture, monte le trépied et voici la toute première photo de cet orage prise à 6h06 du matin.



Cet arcus multicouche est vraiment magnifique et aspire la brume située devant lui.

06h08, l'arcus commence à prendre une teinte légèrement rose. Je suis aux anges et sens bien que j'intercepte un moment unique.



06h10. C'est comme s'il touchait le sol avec cette brume qui avance en contre-sens de l'arcus.



06h09, je commence à l'apercevoir en entier maintenant et je décide donc de l'immortaliser en panorama (ici 4 photos).


Voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_08/2014_06_08_06h09_pano_arcus1.png


06h11.Les couleurs deviennent magnifiques. C'est comme si tout avait été réuni pour que je l'intercepte pile au moment où il prend cette teinte rose éphémère. Panorama de 3 photos.



Voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_08/2014_06_08_06h11_pano_arcus1.png

06h12, je vais bientôt me faire avaler par l'arcus. Le nombre de couche est impressionnant. (panorama de 3 photos)



Voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_08/2014_06_08_06h12_pano_arcus1.png

06h14. Voilà c'est déjà fini et les premières gouttes commencent à tomber. L'activité électrique aura surtout au lieu à droite de l'arcus, mais je n'aurais pas le plaisir de réussir à photographier des éclairs. (panorama de 3 photos)



Voir en plus grand : http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_08/2014_06_08_06h14_pano_arcus1.png

Après cet intermède court mais très jolie, je vais continuer à chercher un hôtel pour dormir, je suis même prêt à payer plus cher ou la nuit d'après, tellement je suis fatigué et me vois mal dormir dans ma petite voiture (j'ai plus 20ans) ou conduire pour rentrer jusqu'à chez moi.

Je fais Vierzon, sans succès. Un motel sur l'autoroute, non plus, je m'arrête à Romorantin, non. Tous complets.

Je profite alors du fait qu'une autre cellule orageuse aborde le Loir-et-Cher pour trouver un point de vue par là, mais l'orage est très décevant et assez déstructuré, je ne prend donc aucune photo. D'ailleurs l'activité électrique semble sur le déclin. Après avoir tenté de dormir dans un champ je décide de trouver un hôtel (le sol est trempé et le soleil commence à sérieusement chauffer), on arrive vers 8-9h du matin, les chambres devraient commencer à se libérer ! Non ?

J'arrive vers Tours vers 9-10h du matin et toujours pas dormi et je fais là encore environ 3 hôtels mais ils sont tous complets et nous sommes dimanche matin, les services de ménage sont au minimum on m'annonce que faudra attendre 11h voir midi pour que les femmes de ménages arrivent. Arghhhh c'est pas possible !

Un dernier hôtel vers 10h à Saumur, alléluia une chambre libre. La personne me regarde bizarrement ça doit être bien rare qu'on demande une chambre d’hôtel aussi tôt le matin. C'est un 3 étoiles à 150 la chambre. Gloups, je décide donc de ne pas le prendre même si je tombe de sommeil et que ce n'est pas prudent de conduire ainsi, je suis plus qu'à 1h30 environ de route de mon domicile du coup. Ca serait vraiment con de payer un hôtel.

Finalement je retrouve mon lit chez moi à 11h30 vers Ancenis, après avoir fait de multiples haltes pour ne pas dormir sur la route. Jamais été aussi heureux de retrouver ma couette. J'ai mis presque 8h pour revenir au lieu de 3h30, à m’embêter à chercher, trouver et demander des hôtels pour rien.

Bon entre-temps j'ai aussi chassé un arcus. Mais cette péripétie a alors totalement compromis ma chasse du lendemain. Réveillé à 16h environ, j'ai dû m'avancer dans mon travail pour le lendemain (à l'époque je travaillais à la radio et devais préparer une partie de mes bulletins la veille). J'étais donc opérationnel vers 18h et n'ai donc pas voulu aller vers les fameux orages supercellulaires de la Beauce du 8 juin, car 3h de route j'aurais pris le risque d'arriver trop tard.

Moralité, prévoyez toujours à l'avance un endroit où dormir.

Quand j'ai vu ce que les chasseurs ont alors ramené ce jour là (structures supercellulaires de folies), je m'en suis alors drôlement voulu de pas avoir accepté la proposition de Cyril L. de dormir chez lui à Chartres après la rencontre du sancerre. J'aurais été directement sur place. Oui mais du coup je n'aurais pas pu chasser cet arcus mémorable. Un mal pour un bien donc, peut-être.

Pas de vidéos cette fois-ci, j'ai pas eu le temps, la chasse entre le moment où je suis arrivé et où je suis reparti, ça a duré 10 minutes chrono.

Prochain récit : la chasse du siècle. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
C.C. Chrispic
Mammatus


Nombre de messages : 54
Localisation : Montpellier (34)

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Lun 21 Juil 2014 - 16:56

La chasse du siècle? Rien que ça? Sacré teasing ! Very Happy

Bravo et merci pour toutes ces belles photos et le récit bien détaillé (un + pour les anims radar!). La supercellule...  jolie 

Sinon oui c'est toujours chaud le retour d'une chasse lointaine quand on est fatigué... et pour le coup la poisse t'en a fait baver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chrispics.fr
chrisdj35
Supercellule


Nombre de messages : 189
Localisation : RENNES
Matériel : Canon 70d, obj Canon 18- 135, cam pnj s70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Lun 21 Juil 2014 - 17:50

Belle chasse sur Bourges que j'aurai tant aimé atteindre samedi.

Pour ma part, j'avais bon espoir sur Le Mans car en vigilance rouge........RIEN !!!!!!!!!!!!

Malgré tout, une cellule sur le Nord de Rennes m'a permis de ne pas rentrer bredouille.
Regarde mon post si tu veux.

Bravo pour les photos et j'adore les animations satellite également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GillesOFraisse
Arcus


Nombre de messages : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: superbe recit   Lun 21 Juil 2014 - 18:55

Bravo pour les photo et les récits bien décrits. J'aime particulièrement l'arcus de 6h du matin, impressionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gillesofraisse.wifeo.com/orages.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Lun 28 Juil 2014 - 19:17

Supercellule Outbreak Partie 1 : 09 Juin 2014

Localisation : Est Eure-et-Loir (28) / Nord Loiret (45)
Nombre de km : 370 (chemin allé)
Potentiel Météo : 5/5
Réussite : 5/5

Je vais raconter cette journée en 2 parties. Le potentiel météo et la réussite prennent en compte la journée entière.



Dès 5h du matin, je suis réveillé par le tonnerre d'un orage proche, chez moi à Bouzillé (SO d'Ancenis, 44). Malheureusement le temps de me lever et de préparer le matériel, que celui-ci déjà s'éloigne.

Je dois me lever à 6h pour aller travailler de toute façon. Pendant mon travail, des orages qui ont l'air costaud se forment le matin même dans la région, dont une cellule déjà suspecte à l'Est de l'Anjou.

7h28. Ambiance orageuse au levée du jour sur la vallée de la Loire.


Je travaille à domicile, mais je dois me concentrer malgré tout sur mon travail. Dur dur, d'autant que j'ai déjà manqué l'épisode supercellulaire du dimanche la veille, également à cause du travail. Mais j'ai pris mon lundi après-midi et je suis bien décidé à ne rien rater de cette journée où les orages promettent d'être absolument dantesques (niveau 4 sur 4 de Keraunos). Plus je me concentrerais sur mon travail, plus j'avancerais vite, plus je finirais tôt, aussi je fais abstraction des orages qui ont lieu en Anjou.

10h du matin, ça y est, je suis libre. Les orages qui ont traversé l'Anjou et la Sarthe ce matin sont malheureusement déjà loin au Nord et se dirigent vers le bassin parisien. Ca ne sera donc pas pour moi. Je pars là où cela sera le plus violent selon les modèles, sur une ligne entre Chartres et Orléans. Direction donc Chartres, 3h de route.



Sur le chemin, je vois au loin de gros cumulonimbus en direction de la Mayenne et l'Orne avec d'immense pileus, mais je ne peux me résoudre à aller à leur rencontre, ni m'arrêter. Je dois me concentrer sur la suite.

Arrivé vers 13h30 au Sud-Est de Chartres. L'ambiance est déjà bien pré-orageuse sur place. Je n'ai jamais chassé dans cette région et suis absolument ravi du paysage. C'est pas comme chez moi, ici paysage plat avec de grande plaine propice à la contemplation. Pas difficile donc de trouver un spot tranquille. Parfait.

Une nouvelle ligne orageuse se forme alors vers le Sud et semble former dans son extrémité Sud ce qui s'apparente sur la radar à un orage très costaud, voir supercellulaire. En allant vers l'Est depuis Chartres je pense pouvoir rattraper cette probable supercellule, mais comme des orages se développent également avant sur son prolongement Ouest, je me dis que je devrais pas trop jouer avec la chance. Autant resté ici, j'ai un bon spot et je sais que des orages arriveront.

14h02, plus la ligne orageuse se rapproche, plus cela devient intéressant. J'ai bien fait de rester ici.


14h04. Mon détecteur de foudre marche du tonnerre, mais c'est très lumineux, le soleil est au zénith, obligé de surexposer un peu, et donc de rattraper en post-traitement.


14h04, pas de doute un arcus se forme.


14h05, panorama de 3 photos, montrant la ligne orageuse en approche dans l'ensemble.


Pour voir en plus grand :
http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_09/2014_06_09_14h05_arcus_pano1.png


14h11, le même panorama (3 photos), quelques minutes plus tard


Pour voir en plus grand :
http://www.meteobell.com/Dossiers/1406_09/2014_06_09_14h11_arcus_pano1.png


14h08, le tonnerre gronde. Je ne m'attendais pas en fait à voir de l'orage si tôt. Le gros de la dégradation orageuse qui m'a fait venir ici était censé avoir lieu bien plus tard.



14h12, un bel impact de foudre avant que cette assiette nuageuse ne soit plus visible même en grand angle.


Est-ce qu'on peut appeler ça un arcus ? A vrai dire je ne sais pas comment on peut appeler ce genre d'assiette de moyen étage, généralement cela se forme toujours accompagné d'un arcus en-dessous en basse couche, mais là apparemment non, pas vraiment d'arcus, juste l'assiette arquée de moyenne altitude. Mais la vidéo me montrera plus tard qu'il y a bien eu formation d'un arcus en bas étage sur la fin.

14h20. La ligne orageuse se rapproche maintenant et me tangente un peu vers l'ouest.



14h22. Celui-ci me passe au-dessus de la tête pratiquement


14h24. Un dernier en format vertical (car un peu mal cadré ^^), avant que les goutes ne tombent


Je remballe alors vite le matériel et décide de tenter le coup vers l'Est pour rejoindre l'extrémité Sud-Est de cette ligne qui semble assez costaud voir supercellulaire. Niveau timing ça risque d'être serré, mais de toute façon c'est par là que je voulais aller et je décide de rejoindre henri et cyril qui sont déjà par là-bas pour tenter la même chose. Direction donc Pithiviers.



Mais comme le montre la vidéo, je dois me rendre à l'évidence, je n'y arriverais pas. Je traverse d'ailleurs plusieurs cellules orageuses, avec parfois de la foudre qui tombe bien proche (video).

Alors que je me situe maintenant à l'arrière de cette ligne orageuse, mais que l'activité électrique est encore présente je décide de m'arrêter entre Janville et Pithiviers pour de nouveau photographier ça.


15h10. C'est encore électrique.



15h14. mais c'est tout de même moins intéressant que tout à l'heure. Je dois en plus composer avec la pluie stratiforme qui tombe à l'arrière sous l'enclume.


En fait je me situe à l'arrière de la fameuse supercellule qui a transité du Loiret vers l'Yonne dans l'après-midi et qui devient de plus en plus intéressante (splitting et déviation Est). Je sais que je n'aurais pas le temps de la devancer pour la prendre du bon coté, je décide de ne pas foncer tête baissée dedans et me suis donc arrêté juste avant aussi je ne peux la contempler que depuis l'arrière.

Je fais bien, des grêlons de plus de 9 cm de diamètre ont été repérés là-dedans j'apprendrais par la suite. Si j'avais traversé ça pour me retrouver du coté intéressant (là où il y le mésocyclone) j'aurais probablement eu des dégâts.

Depuis mon coté, de gros mammas se développent sous son enclume arrière. On aperçoit au loin à droite la colonne ascendante principale de cette supercellule, mais elle s'éloigne de plus en plus de moi en allant du Loiret vers l'Yonne et même l'Aube.

15h42, mammas gonflés à bloc


15h55, mammas siliconés, alors que la supercellule s'éloigne.


Après ça, je rejoins l'équipe de Henri Buffetaut, Cyril Leroy et Olivier Momon sur un point de vue (Bromeilles) plus à l'Est, avant un petit passage au Mc Do de Pithiviers pour me restaurer (oublié de manger le midi du coup).

Nous y passerons le reste de l'après-midi dans l'attente des orages du soir car une pause semble se dessiner et nous ne savons toujours pas ce qui va se passer après. L'équipe de Jérémie Gaillard et des Lyonnais nous rejoignent également. On finit par être une bonne dizaine de chasseurs au même endroit.

Pour ma part je profite de cette pause orageuse pour préparer mes bulletins météos radio du lendemain, je prend la décision de rester pour la nuit et de le faire probablement par téléphone le lendemain au lieu du poste radio habituel.

La suite dans un prochain numéro...

Enfin voici la vidéo qui résume bien cette première partie, avec quelques bons impacts proches   Wink 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
chrisdj35
Supercellule


Nombre de messages : 189
Localisation : RENNES
Matériel : Canon 70d, obj Canon 18- 135, cam pnj s70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Mar 29 Juil 2014 - 6:20

Super boulot et très belle chasse.  top3  top2 

Pour ma part j' aurai essaye de me rapprocher plus mais peut être que cela était compliqué.  foudre 
J' avoue être un peu extrême. 
Quel est ta cellule de déclenchement pour la foudre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Mar 29 Juil 2014 - 8:05

Salut, j'utilise celle de Walt tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
Damien49
Chasseur d'orage


Nombre de messages : 2275
Localisation : Angers (49) - Bergerac (24)
Matériel : Nikon D70 / Objectif : 33-70

MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   Mar 12 Aoû 2014 - 20:37

Supercellule Outbreak Partie 2 : 09 Juin 2014

Localisation : Est Eure-et-Loir (28) / Nord Loiret (45)
Nombre de km : 40
Potentiel Météo : 5/5
Réussite : 5/5

Je vais raconter cette journée en 3 parties. Le potentiel météo et la réussite prennent en compte la journée entière.

Sur le point de vu de Bromeilles, nous nous retrouvons une petite 12aine de chasseurs d'orages et attendons la suite. Au vu des radars cela semble mal barré, mais savons que le plus gros est attendu dans la soirée.

J'ai pris pour ma part la décision de faire mon flash radio du lendemain matin par téléphone, je profite donc de cette accalmie pour le préparer. J'ai donc ma soirée de libre et ne serais pas obligé de rentrer plus tôt. Je dois juste garder assez de batterie téléphone pour faire mes prévisions météos.

Henri et Cyril finissent par prendre la décision de nous quitter et s'en vont plus à l'Est rejoindre d'autres chasseurs. Je décide pour ma part de rester dans le coin, partir encore plus à l'Est ne ferait que m"éloigner encore d'avantage de chez moi.

Quelques cellules finissent par se former à l'Est de la Touraine et semblent se diriger droit vers nous, mais malheureusement elles se dissipent totalement en arrivant sur notre position.



D'autres cellules se forment du coté de Tours. L'équipe de jérémie gaillard et des lyonnais partent très vite vers leur direction. Finalement nous nous retrouvons sur Bromeilles plus qu'à 2. Moi et olivier momon.

On tarde un peu à partir, mais olivier fini par me convaincre de me rapprocher de Pithiviers. En effet ça me rapproche de chez moi pour le chemin du retour.

Arrivé à l'ouest de Pithiviers, ça flash déjà pas mal sur une longue ligne orageuse alors qu'on approche de l'heure dites "bleue". Alors qu'on décide justement de s’arrêter au premier endroit possible, on voit quelqu'un avec un trépied au bord de la route. Pas de doute, ça doit être un chasseur d'orage. On décide de s'arrêter pour le rejoindre.

On ne s'est jamais rencontré, il s'agit de Yannick Morey. On fait vite connaissance mais surtout on pointe tous nos appareils sur la ligne orageuse en formation.


22h17. Au loin vers le Sud on aperçoit même ce qui ressemble à un nuage-mur mais encore difficilement discernable.



22h19. Pas de doute, y'a quelque-chose au loin.


22h25. Et c'est vraiment gros. Ca flash de plus en plus mais les coups de foudre sont rares et souvent à l'avant de la ligne (à droite)


22h30. Jamais je n'ai vu un nuage-mur aussi massif. La colonne d’alimentation au-dessus est monumentale.


22h33. Il n'y pas de mot pour décrire ce qu'on ressent à ce moment là. La trajectoire est parfaite, il va nous frôler sans nous toucher. Cependant une nouvelle cellule commence à se former pratiquement au-dessus de notre tête (voir le radar, on est entouré de cellules).

Alors que cette cellule situé derrière notre dos commence à flasher on a un peu peur de se prendre la foudre sur la tête. Olivier ferme boutique, Yannick nous quitte et on le reverra plus de la soirée et pour ma part je me réfugie dans ma voiture en arrêtant de filmer. Je continue cependant à photographier avec le trépied dehors et moi dedans.


22h38. La partie gauche du nuage-mur semble être rattrapé par le RFD (zone de pluie forte du crochet)


22h40. Olivier Buhard qui n'est pas loin, mais un peu plus près encore, nous informe que des grêlons de 9 cm sont tombés juste là-dessous et que son pare-brise a été sévèrement touché.


22h42. Le nuage-mur commence à changer de configuration alors qu'il nous passe sous le nez et commence tout juste à s'éloigner. C'est comme si l'air devenait plus sec et qu'il perdait une partie de sa masse nuageuse. Les éclairs deviennent même beaucoup plus visible et moins noyé dans les nuages.


22h43. Instant magique. L'orage et l'enclume sont immenses mais la colonne d'alimentation principale devient plus petite.


22h45. Rarement vu un tel déchainement aussi concentré.


22h46. Sachez que j'ai fait une sélection parmi mes photos car j'en ai beaucoup de similaires. Pratiquement chaque pause de 15sec me donnait une photo tout aussi splendide, mais je peux pas les montrer toutes (je ferais un time lapse plus tard).


22h47. Les couleurs sont naturelles. Je n'ai pas touché à la balance des blancs. Je n'explique pas cette couleur légèrement rose, sans doute les flashs et éclairs dans un environnement sec car il faisait alors presque nuit (pas tout à fait complétement).


22h47 (2). Quel déchainement. Quelle puissance. On se croirait aux USA.


22h48. Parallèlement, une autre cellule tout aussi virulente en approche se forme, mais cela fera l'objet d'une 3eme partie. Je ne sais plus où donner de la tête. Trop de merveilles en même temps. Il aurait fallut 3 reflex


22h49. La structure s'illumine de l'intérieur comme un bijou électrique.


22h49 (2). On commence à apercevoir l’électricité de la nouvelle supercellule en approche à gauche. Une dernière photo avant de braquer mon reflex de ce côté.



Ce qui arrive promet tout autant, si ce n'est encore plus.


Enfin voici une vidéo qui retrace l'arrivée de cette 1ere supercellule en (faux) time lapse. Voir description sur youtube.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteobell.com/index.php
GillesOFraisse
Arcus


Nombre de messages : 88
Localisation : Toulouse

MessageSujet: magnifique   Mar 12 Aoû 2014 - 21:12

Cette cellule a vraiment donné de sa superbe. Les dernières photos sont sublimes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gillesofraisse.wifeo.com/orages.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saison 2014 Damien49 - 09 Juin : Supercellule Outbreak - Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fryzeur :: Espace chasseurs d'orages :: Récits de chasse-
Sauter vers: